L'atelier
Instant sublime du silence.
Instant extrême au-delà de l'espace et du temps.
Présence simple d'un modèle dépouillé.
Troublante vision de l'artiste peintre prêt pour l'exil volontaire dans les coulisses de la scène créatrice.
Tel un funambule en solitaire, il défie les lois de l'équilibre. Ses pas glissent le long d'un fil invisible et fragile.
Il n'est point de certitudes dans sa traversée mais il y déploie toutes les forces enfouies dans son être.
La palette se colore de tâches vives et des larmes de peinture se mélangent dans les effleurements du pinceau.
Commence alors le corps à corps du peintre avec sa toile.
A la fois acteur, perdu dans un étrange monologue; il jongle avec les lumières et les ombres.
Le miroir guide sans cesse son regard.
La tension est palpable, mais l'attention ne s'accorde pas un instant de répit.
Une image s'impose à l'esprit.
La solitude et l'acharnement de l'artiste s'apparentent bientôt à la course effrénée du marathonien insufflant toute son énergie dans un ultime effort.
Il regarde la toile et la toile le regarde dans un étrange mélange d'épuisement et d'une indicible émotion…

Anne Marielle Rombeaux
  -   Décembre 2001